Biarritz_Maider_Arosteguy_bady_thomas_FFS
Bilan de la 32ème édition du Quiksilver Maïder Arostéguy
29 mars 2016
affiche-2017-BiarritzQuiksilver-Maider-Arosteguy
L’affiche officielle du Biarritz Quiksilver Maïder Arostéguy 2017 !
29 mars 2017
Show all

Une 32ème édition à la hauteur de ses promesses !

Biarritz_Maider_Arosteguy_FFS

Ce week-end s’est tenue la 32ème édition du Biarritz Quiksilver Maïder Arostéguy sur la Grande Plage de Biarritz. Cet évènement qui rassemble tous les ans depuis 1984, au weekend de Pâques, les meilleurs surfeurs Européens. Plus de 250 surfeurs inscrits cette année, toutes catégories confondues, du petit jeune au surfeur professionnel.

La compétition de surf initialement prévue sur 3 jours s’est finalement déroulée sur les journées de Samedi et Dimanche.
Les prévisions annonçaient des creux de 3 mètres, c’est effectivement ce que l’océan a offert !
Pour des raisons de sécurité, la Fédération Française de Surf a été contrainte d’annuler la participation de 2 catégories (benjamins et ondines minimes).

Biarritz_Maider_Arosteguy_Guibaud_Tristan_FFS

Photo : Fédération Française de surf

Les grosses conditions du week-end n’ont pas effrayées les autres surfeurs, bien au contraire !

Les jeunes catégories ont pu s’amuser toute la journée du Samedi, lors des « Algamaris Trophées Crevettes », des “groms“ qui ont impressionné par leur niveau et leur motivation. Au delà du désir de gagner, ils ont surtout pu partager les vagues « entre copains ».

Chez les adultes (catégories Open), les têtes d’affiches n’ont pas déçu ! A l’image de Pauline Ado et de Joan Duru qui se sont imposés dans leurs catégories respectives. Ce dernier a impressionné, il a même eu le droit à une ovation de la Grande Plage suite à une belle gauche qui lui permit d’obtenir un 9,5/10.

 

Des spectateurs venus nombreux

Biarritz_Maider_Arosteguy_FFS

Photo : Fédération Française de surf

 

Les spectateurs venus nombreux ont pu donc admirer des surfeurs surmotivés ravis de lancer « enfin » leur saison après une longue trêve hivernale.

Nouveauté cette année, la compétition a été retransmise en direct sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) afin de permettre au public de ne rien manquer et d’être informé en temps réel de la compétition. Toutes les informations sur l’événement étaient aussi disponibles sur le site internet de l’évènement (www.biarritzmaiderarosteguy).

Toujours niveau communication, l’équipe de Riding Zone la célèbre émission 100% Glisse diffusée sur France O était présente ce week-end à Biarritz. La présentatrice Tyga a pu avec son équipe filmer les moments forts de cette 32ème édition, des premiers tours, aux phases finales en passant par l’hommage et les oscars. L’émission sera à regarder le 24 Avril !

 

La wave rider ceremony

ceremonie_oscars_de_la_vague

Photo : Fédération Française de surf

 

Temps fort de l’évènement, les champions des océans ayant réalisés des performances qui ont marqué l’année 2015 se sont vu remettre un trophée en forme de vague. Présentée par Robert Rabagny et Alain Gardinier, cette cérémonie fut un mélange d’émotions, de rencontre et de discussions autour du monde du surf et plus largement l’univers de la vague.

Parmi les nominés, on peut citer notamment Fred Compagnon récompensé pour ses vidéos incroyables, connu pour utiliser des angles de vue dont lui seul a le secret. Il y avait aussi les sauveteurs basques de Zarautz partis en Grèce aider et sauver des migrants à leur arrivée en semi-rigide, les tontons surfeurs et toutes leurs histoires. En dehors du surf, les acteurs de disciplines moins connues du grand public ont aussi été récompensé : Axel Cristol en skimboard, Rico Leroy et Sarah Burel en surf tandem ou encore Jérôme Blanco en kneeboard.

Les passionnés et les invités ont pu se réunir et échanger autour d’un apero tapas dans la salle du casino. Soirée animée par le groupe Betty The Shark, de la surfeuse Lee Ann Curren.

 

Les faits marquants de ces trois jours :

  • La légende Hawaïenne du bodysurf Mark Cunningham a veillé pendant tout l’évènement sur les surfeurs et a pu remettre les oscars à certains lauréats. Disponible et abordable à tout moment sur l’événement, Mark ne comptait plus les photos et autographes réalisés pendant son séjour en France.

 

  • La marraine de la compétition Emmanuelle Joly nous a fait l’honneur de sa présence tout au long de l’évènement également. Elle n’a pu soutenir sa fille Uhaina absente de la compétition car rentrée trop tard du Pro Junior au Portugal. On l’a vu monté sur le podium avec Justine Dupont et Pauline Ado, avec un certain brin de nostalgie…

 

  • Tout le monde s’est rassemblé sur la Grande Plage dimanche à 13h pour rendre hommage aux amoureux de l’océan qui nous ont quittés. Les chanteurs de la chorale Oldarra ont lancé la cérémonie avec un vibrant « boga boga ». Le ton était lancé, s’en est suivi un discours de Robert Rabagny et de l’Abbé Maurice Franc de la Paroisse Notre-Dame-Du-Rocher de Biarritz. Les surfeurs ont pu ensuite rejoindre l’océan et y jeter leur fleur pour rendre hommage aux disparus.

Biarritz_Maider_Arosteguy_Hommage_FFS

Photo : Fédération Française de surf

  • La soirée de la wave rider ceremony, a été une soirée à rebondissements, difficile de ne pas évoquer la médaille de la ville décernée par Michel Veunac, maire de Biarritz, à Robert Rabagny. Pour le remercier de son engagement et des efforts accomplis depuis toutes ces années pour faire bouger sa ville.

Autre temps forts de la soirée, le nouveau défi lancé par l’organisateur car il n’en a jamais assez :

  • Pour succéder à Mark Cunningham, l’année prochaine le parrain de la wave rider ceremony sera l’emblème mondial du surf, le célèbre waterman Laird Hamilton !

 

Un grand Merci à tous nos Partenaires :

Quiksilver, Roxy, Intersport Bayonne, BMW Mini Bayern Landes Pays Basque, Les Laboratoires de Biarritz, SoWest Cola, Le Conseil Départemental des Pyrénées Atlantiques, BAB 2, Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique, La Fédération Française de Surf, Casino Barrière de Biarritz, Drone Eyes production, France 3 Euskal herri, RFM, Riding Zone, The Rider Post, SurfME.

Sans oublier tous les bénévoles qui ont participé à l’organisation de cette 32e édition.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *